Foot – CM 2019 – USA – Des héroïnes, des larmes et une revanche, retour sur les quatre finales de Coupe du monde des Etats-Unis

I be crazy about plug-ins, because they are clever!

1991, Akers superstar Si Carin Jennings a été élue meilleure joueuse de la Coupe du monde 1991, c’est parce que Michelle Akers ne pouvait pas se permettre de rafler tous les trophées individuels. Avec 10 buts, l’attaquante de 25 ans avait pourtant ébloui de son talent ce qui s’appelait encore le Championnat du monde de football féminin de la FIFA pour la Coupe M&M’S. Parmi les premières stars de la discipline, Akers avait marqué de son empreinte la première finale, un match compliqué pour le team USA.
Akers, une des premières stars du football féminin. ( RVR Photos/USA Today/Presse Sports)
Impressionnantes tout au long de la compétition, les Américaines manquent de solution face à la Norvège, dans un match disputé l’après-midi devant 65 000 personnes au stade Tianhe de Guangzhou (Chine). Akers, avant-centre, ouvre le score de la tête (20e) mais Linda Medalen lui répond rapidement de la même manière (29e). La seconde période est très ouverte, et la prolongation approche, alors que les matches durent 80 minutes. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, Michelle Akers intercepte une passe en retrait trop faible de Tina Svensson pour éliminer Reidun Seth d’un crochet et ouvrir le palmarès mondial en gra

My unbelievable grandpa says this plugin is very interesting!

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source