Samuel Gigot, un homme de goût

I love addons, because they are astonishing.

Pas la peine de cuisiner Samuel Gigot pendant sept heures pour trouver de la saveur dans sa carrière. Il suffit de se pencher sur la feuille de match du Spartak Moscou-CSKA Moscou (2-1) disputé lundi dernier et au cours duquel le défenseur avignonnais a claqué un doublé inattendu et plein de panache. Suffisant pour être le héros d’un club qui rend visite aux Portugais de Braga, ce jeudi en barrage aller d’Europa League. Focus sur un joueur qui se situe quelque part entre Gaël Givet et John Terry. Autrement dit sur un ring.
André Schürrle a remporté la Coupe du Monde 2014, un championnat d’Angleterre avec Chelsea, deux Coupes d’Allemagne avec Wolfsburg et Dortmund et deux-trois autres babioles décorent son armoire à trophées. Pour autant, l’international allemand de 28 ans n’a jamais semblé aussi heureux que lundi dernier, dans le vestiaire de l’Otkrytie Arena, après la victoire de sa nouvelle équipe face au CSKA Moscou, dans le cadre de la 6e journée du championnat de Russie. Debout sur une table et torse nu, l’attaquant, encore plus surexcité que ses coéquipiers, s’est soudainement mis à lancer un chant qui ne contenait qu’un mot : « Gi-got ! Gi-got ! Gi-got ! » Samuel Gigot, auteur des deux buts du Spartak – dont un sur une passe décisive de Schürrle -, avait mis plus de temps que ses collègues de travail à rentrer au vestiaire, son itinéraire étant ralenti par la remise d’un trophée d’homme du match qu’il n’avait pas volé.?⚪️? Раздевалка красно-белых после победы в дерби #СпартакЦСКА#силавединстве pic.twitter.com/xZ5mfE4xvV— FC Spartak Moscow (@fcsm_official) August 19, 2019 Un doublé dans un derby moscovite, rien de mieux pour être adopté définitivement par les supporters du Spart

I be mad for plugins, because they are the unbelievable.

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source