This is another glamorous item.

Comme prévu, la chasse aux chants et insultes homophobes et discriminatoires lancée depuis le début de la reprise des championnats de France de L1 et L2 tourne au véritable casse-tête pour les instances du football français.Comment réussir à bannir des stades des chants de supporteurs qui existent depuis (presque) toujours et visent majoritairement les ­adversaires des clubs, tout en faisant comprendre à leurs auteurs qu’ils blessent les homosexuels ? Comment sanctionner les clubs en séparant justement les expressions véritablement homophobes des injures (tristement) banales dans les tribunes ? Et comment éviter que la déjà longue liste des rencontres interrompues par les ar­bitres ne devienne un interminable fleuve pas tranquille qui gangrène la saison entière ? La mission est compliquée, il faut bien le reconnaître.«Il n’y a pas de place pour ça dans un stade, sur un terrain de foot»«C’est un problème difficile à ­régler, mais il faut être intransigeant par rap

Meet this elegant plug-in!

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source