Ben Saada : “À Bastia, je me suis retrouvé dans un cocon”

This is another fancy addon.

Arrivé au terme de son contrat avec l’ES Troyes Aube-Champagne cet été, Chaouki Ben Saada s’est engagé au Sporting Club de Bastia pour boucler la boucle d’une carrière professionnelle entièrement passée en France. Derrière ce retour dans son club formateur, l’homme de 35 ans souhaite s’offrir un dernier défi : redonner à Bastia ses lettres de noblesse.
Bonjour Chaouki. Est-ce que tu gardes en mémoire le 30 novembre 2002 ?Ah, ça doit être mon doublé contre l’OM à Furiani. J’avais remplacé Hassan Ahamada qui s’était blessé tôt dans le match, puis je marque un doublé en deuxième période (Bastia s’est imposé 2-0, N.D.L.R). Un premier but assez beau dans l’exécution, puis un deuxième où je pars saluer mes amis de Bastia et du centre de formation. À cet âge-là, tu ne prends pas trop conscience de ce qu’il se passe. C’était un peu le début du rêve après mon apprentissage. J’étais déjà au club depuis mes années de débutant. Mon grand frère Walid jouait déjà à Bastia. Pour mes parents, c’était plus simple de me placer directement au Sporting.Gardes-tu des souvenirs plus forts que ce doublé dans ta carrière ? Probablement pas. J’ai aussi connu de belles émotions avec la Tunisie lors de la CAN où je marque un but sur coup franc, mais nous avions perdu ce quart de finale face au Cameroun (en 2008, N.D.L.R). Sur un plan plus collectif, il y a la montée en Ligue 1 avec Troyes (en 2015, N.D.L.R). C’était une belle aventure humaine et une renaissance personnelle après une période compliquée à Arles-Avignon.Lors de ta présentation au club cet été, tu as dit : « Avec plus de maturité quand j’étais jeune, j’aurais pu faire une meilleure carrière. J’ai manqué d’exigence et de rigueur, c’est un petit regret. » À quels moments de ta carrière tu pensais e

I adore components, because they are the fancy.

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source