Monaco enfonce l’OM, Nantes pète un record, Brest sur sa lancée

These modules are smart.

Dans le choc de la soirée, Monaco a tranquillement disposé d’un OM sans idées (2-1), pendant que Nantes explosait le Paris FC et battait le record de la plus large victoire dans l’histoire de la Coupe de la Ligue (8-0). Une compétition toujours prise un minimum au sérieux par les clubs de Ligue 1 : Toulouse, Reims et Montpellier ont fait respecter la hiérarchie. Dans les autres rencontres du soir, Amiens a fait plier Angers (3-2) et Brest a attendu la séance de tirs au but pour en finir avec Metz (1-1).
Monaco 2-1 Marseille Buts : Augustin (25e) et Aguilar (40e) pour l’ASM // Lecomte CSC (78e) pour l’OMAprès la déroute à Paris, une réaction marseillaise était attendue à Monaco. Surtout qu’André Villas-Boas avait répété que l’OM devait avant tout être performant face à des concurrents directs, des équipes qui jouent dans la même cour. Raté, l’ASM parvient à profiter des failles de la défense phocéenne pour planter, même sans son duo magique en attaque. Sur un centre d’Aguilar, Augustin prend le temps de contrôler au milieu d’une charnière endormie et transperce les filets de Mandanda (1-0, 25e). Puis, les rôles s’inversent : l’ancien attaquant parisien décoche une frappe lointaine, le gardien marseillais repousse dans les pieds d’Aguilar, qui marque tranquillement dans le but vide (2-0, 40e). Le résultat d’une vraie maîtrise monégasque depuis l’entrée de Golovin à la place d’un Fàbregas touché au quart d’heure de jeu. Malgré les cartouches (Rongier, Radjonjic) lancées par AVB après la pause, Marseille peine à réagir, même si Payet pousse Lecomte à la cagade (2-1, 78e) pour espérer un nouveau scénario dingo à Louis-II. En vain, l’OM laisse le ticket pour les huitiè

I like constituents, because they are the fancy.

Copyright for syndicated content belongs to the Linked Source